Accueil >> Accueil

Bienvenue sur le site d’Europe Écologie Les Verts de Rennes.

2nd Conseil muncipal pour les élu-e-s écologistes

Ce jeudi 17 avril se tenait le second conseil municipal de cette nouvelle mandature. Retrouvez ci-dessous l’intervention de Matthieu Theurier, président du groupe écologiste à propos du vote des indemnités d’élu-e-s.

Les 23 et 30 mars les Rennaises et les Rennais nous ont confié un mandat : celui de mener une politique de gauche et écologiste, celui d’être créatif et solidaire pour changer la ville. En s’abstenant massivement, ils nous ont aussi rappelé que, pour de bonnes ou de mauvaises raisons, ils n’ont plus confiance dans le personnel politique, ils ne croient plus que la politique puisse changer les choses. Notre combat pour les six années à venir est de leur démontrer le contraire.

C’est pourquoi Mme La Maire vous avez choisi de mettre la démocratie au cœur de notre projet pour Rennes, c’est pourquoi vous avez aussi choisi d’abolir quelques privilèges en libérant la place de la mairie de la voiture les soirs de conseil municipal. Cette décision, au delà de son atout certain pour la protection de l’environnement, rappelle aussi que les élu-e-s que nous sommes n’ont pas de droits dérogatoires. Nous sommes élus par le peuple pour être à son service. Cette vertu en politique que Montesquieu affirmait comme « une préférence continuelle de l’intérêt public au sien propre » est le fondement même de notre démocratie.

Ainsi, les indemnités des élu-e-s sont particulièrement regardées et à juste titre car elles sont symboliques de la vertu, de la démocratie et de la bonne utilisation de l’argent public. Trois critères doivent selon nous définir ces indemnités : la sobriété, la prise en compte du cumul des mandats et l’équité.

Force est de constater que la sobriété est de mise à Rennes. Même nos ami-e-s grenoblois, qui ont pourtant réduit leurs indemnités de 25 % ont encore des rémunérations supérieures aux nôtres. Il faut aussi noter que l’enveloppe consacrée aux fonctionnement des groupes politiques diminuera de 8 % par rapport aux années précédentes soit 22 000 euros économisés chaque année.

La prise en considération du cumul des mandats est aussi en partie effective conformément à l’accord que nos listes ont signé avec l’application d’une décote de 10 % pour ceux et celles qui ont plusieurs mandats. Néanmoins cette décote nous semble encore timide et ne peut, pour nous, n’être qu’un premier pas. Cette décote n’est pas assez incitative.

En matière d’équité, il nous semble là aussi que des améliorations peuvent être apportées en réduisant les différences entre les plus hautes indemnités et les plus basses afin que l’ensemble des conseillers municipaux puissent se consacrer au mieux à leur action. Ainsi, les 1 400 euros de primes mensuelles pour les adjoints qui sont aussi présidents de commissions ne nous semble pas justifiée. D’autant que, dans notre vision de la démocratie, nous préférerions que les commissions, qui relèvent du pouvoir délibératif, ne soient pas présidés par des membres de l’exécutif en vertu du principe de séparation des pouvoirs.

Nous nous félicitons de certaines avancées dans la grille d’indemnités qui est soumise à notre vote ce soir. Dans le même temps nous ne pouvons considérer cette grille que comme une première étape. Il nous faudra continuer à la faire évoluer et nous avons des propositions qui permettrait une meilleure prise en compte du cumul des mandats, une plus grande équité et des économies supplémentaires. Vous vous êtes engagées Mme la Maire à revoir cette grille rapidement. Nous prenons acte des avancées de cette grille comme de sa future révision en votant pour malgré ses défauts. Nous sommes disponibles pour travailler dès à présent aux nécessaires amélioration. Nous préférons ce soir voir le verre à moitié plein. Sans avancées dans les semaines à venir notre vote ne sera pas le même.



=> Merci à nos 9 000 électrices et électeurs !



Accueil | Restez informé | En savoir plus | Contacts | Agora | Accès verts | Suivre la vie du site